• Yu Wang

Photographie culinaire

Derrière les photos culinaires qui nous font saliver dans les magazines ou sur internet se cache un vrai travail de mise en scène et de précision. En effet, prendre en photo des plats demande un esprit créatif. Voici donc mes conseils pour réussir vos photos culinaires et pour donner l’envie de goûter à chacun des plats.



Faire des photos culinaires réussies


Pour éviter une charge supplémentaire dans la post-production, il est indispensable de donner le côté esthétique idéal à notre tableau culinaire. Pour cela, il convient de bien gérer les éclairages, la présentation et la mise en scène.


Utiliser la lumière


La lumière est une des composantes essentielles pour faire de belles photos. Toutefois, les exigences d’éclairage pour les photographies culinaires sont assez simples par rapport aux photographies de mode ou aux photographies de bijoux. En effet, même avec un petit budget, nous pouvons nous permettre de n’utiliser qu’une seule lumière. Et en matière de photographie, force est de constater que la luminosité est essentielle, tout comme la technique photo.

Il est également possible de ne manipuler que la lumière naturelle pour valoriser un plat et le sublimer. Et pour lui donner du contraste, n’oublions pas de jouer avec les ombres. Bien sûr, plus nous avons d’équipements d’éclairage à notre disposition, plus nous pouvons produire des photographies créatives. Un vrai travail de stylisme culinaire.


Le visuel du plat


Dans le cadre de la photographie culinaire comme dans un établissement de restauration, la bonne présentation d’un plat est plus qu’indispensable. C’est l’une des conditions primordiales pour un beau rendu (et pour pouvoir prendre de jolies photos). De ce fait, il est vraiment utile de coopérer avec le chef pour s’assurer que la présentation est impeccable. Et toujours dans un souci de visuel, il est important de bien sélectionner les ingrédients qui orneront le plat pour donner encore plus aux consommateurs l’envie de déguster. Par conséquent, les ingrédients à privilégier pour faire des photos réussies sont ceux qui ont la meilleure apparence, c'est-à-dire, les ingrédients qui ont une belle forme et une belle couleur.


Une fois le visuel de vos assiettes soigné, le photographe professionnel a l’embarras du choix pour prendre un cliché succulent, et ce, dans tous les angles. Il peut opter pour du noir-et-blanc ou bien des photos retouchées, mais la netteté et la maîtrise du bokeh durant le shooting seront toujours gages d’une photo réussie. Pour cela, il devra avoir le matériel photo nécessaire comme un trépied, un retardateur (pour travailler avec les valeurs ISO), des réflecteurs et des diffuseurs. Il va sans dire que vous devez travailler avec un photographe qui maitrise parfaitement son art, notamment la compréhension parfaite de l’exposition et de la profondeur des champs.



L’ambiance d’un tableau culinaire


Dans le processus de prise de vue, nous avons aussi besoin de construire une ambiance qui dépend surtout de la couleur de la photo et de sa mise en scène. Ainsi, pour des photos culinaires, privilégions les tons chauds en arrière-plan. Ils apportent un sentiment de douceur et invitent à penser que plat est goûteux. Par ailleurs, la mise en scène concerne surtout la décoration. Nous pouvons par exemple utiliser les ingrédients qui composent le plat ou encore disposer des ustensiles comme des fourchettes à côté. Nous pouvons aussi choisir des éléments naturels comme des épices ou des fruits ou encore des décorations en rapport avec les fêtes ou les saisons pour notre mise en scène. D’innombrables modèles de décoration peuvent se présenter à nous, mais il faut savoir s’y prendre en fonction du plat à shooter et savoir maîtriser les accessoires.

Si vous suivez tous ces points, il n’y a pas de raison que vos photos culinaires ne soient pas déjà quasi-parfaites dès leur prise. Néanmoins, ne négligez jamais le traitement post-production. Cette phase retouche est l’occasion de sortir le styliste qui sommeille en chaque photographe professionnel.